Règlement concernant les annulations tardives en psychothérapie, thérapie de couple et sexothérapie

Pour un psychologue exerçant en cabinet, en moyenne, c’est au moins un rendez-vous par jour qui est annulé ou oublié le jour-même, voire deux ou trois selon les périodes de l’année.

A l’échelle d’un patient, un RDV manqué n’est pas bien grave… mais à l’échelle des psychologues, cela représente au minimum 5h sur une semaine, 20h sur un mois, 240h par an… soit l’équivalent d’un peu plus de 6 semaines de « congé » non payé…et non choisi!

De plus, l’irrégularité des séances si elle est répétée, peut nuire au bon déroulement d’une prise en charge thérapeutique.

C’est pourquoi, après plusieurs années de pratique marquées par une absence de règlement formel systématique concernant les annulations tardives de consultations, j’ai décidé de mettre par écrit le règlement que voici:

Tout RDV non décommandé au moins 48h à l’avance est dû. S’il s’agit d’un cas de force majeur, le RDV ne sera pas dû si nous pouvons refixer un RDV sous 8 jours (si la fréquence des consultations a été fixée à une fois/ semaine), sous 15 jours (si la fréquence des consultations a été fixée à une fois/quinzaine), sous 21 jours (si la fréquence des consultations a été fixée à une fois toutes les 3 semaines), etc.

Merci pour votre compréhension.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *